Armes d’Hast

Pertuisanne Un simulateur pour l’entraînement. [...]Lire la suite…
Arme typique du XV ème siècle dans les régions de l’Autriche-Bohème, il s’agit là d’une forte arme propre à forcer les défenses de plate d’un harnois. Assez encombrante, c’est entre les mains de chevaliers à pied et pour l’assaut de places fortes qu’elle prouva sa redoutable efficacité. La rouelle est entièrement étirée à la forge à partir d’un disque de métal épais afin d’avoir pour résultat une section allant s’affinant progressivement jusqu’aux bordures assez fines pour pouvoir s’affûter au besoin. Taille totale:  2m05Taille lame: 1mPoids: 3k800Prix: 340€ Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Un nouveau type d’attrape-coquin. Celui ci présente de longues lattes et une ouverture très évasée histoire de ne pas rater sa cible. [...]Lire la suite…
Un scram à douille inspiré de celui retrouvé à la nécropole de Dietersheim. Vu la position de l’artefact par rapport au squelette, cette arme fut sûrement montée en hast. [...]Lire la suite…
Une grande lance à ailettes Carolingienne retrouvée à Rezé en Loire-Atlantique. [...]Lire la suite…
Un grand angon à la douille fendue. Fracassant au corps à corps, d’un impact dévastateur au lancé, il reste une des armes majeur de l’époque Mérovingienne. [...]Lire la suite…
Une petite évolution de gauche à droite: -La faux agricole remontée dans l’axe de la hampe. Un outil peu adapté aux champs de bataille. Tranchant mais fragile. -Une première version apte au combat. Une arme forgée en tant que telle et non un outil modifié. Plus légère et robuste, elle équipera l’arrière Ban à faible coût. – Une troisième version. Ses frètes et ses ailettes qui permettent une vraie escrime. Sa forme concave prononcée quand à elle est idéale pour emporter les membres et les têtes. Taille moyenne: 2m20.Prix de gauche à droite: 80€, 130€, 150€Prix du lot: 330€ Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Une petite lame légère montée en hast. Le croc perpendiculaire permet d’armer de puissants estocs malgré le poids plume de la tête. Il permet aussi de parer une lame adverse plus facilement qu’avec une lance classique dépourvue d’ailettes. Parfait pour les combattants comptant plus sur leur vitesse que sur leur force ou pour les guerriers à bouclier désirant une arme plus intéressante qu’une simple lance. Taille totale/Taille tête : 201 / 29 cmSiècles: XII-XIVèmePrix:   140€Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Une toute petite “langue de bœuf”, arme française très particulière. Ce modèle est une reconstitution de la plus petite que j’ai retrouvée. Taille totale/Taille tête : 227/38 cmSiècles: XVèmePrix: 140€Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Un lourd plançon à la large rouelle protégeant la main et pouvant servir à assener de violents coups. Taille totale/Taille tête : 236/38 cmSiècles: XIII-XVèmePrix:   200€Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Une grande guisarme (Bill en anglo-saxon). Véritable couteau suisse alliant estoc, croc et taillant. Terrible arme anti-cavalerie, elle équipait en masse l’infanterie de la fin du Moyen-Âge, notamment durant la guerre de Cent Ans. Taille totale/ taille de la tête: 229 / 59 cmSiècle: XVèmePrix: 230€Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Ultime évolution des scrams à douille retrouvés aux époques Mérovingienne et Carolingienne, le couteau de brèche est souvent pourvu d’une rouelle. Ce modèle est léger, destiné a équiper des troupes de milice urbaine combattant principalement des ennemis peu armurés. Un crochet dote le talon de la hampe. Taille totale/ taille de la tête: 229 / 44 cmSiècle: XIV-XVèmePrix: 200€Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Très prisée par l’infanterie du XVIème siècle, notamment par les troupes espagnoles, la demi-pique équipa en masse les bataillons chargés de repousser les charges de cavalerie. Dotée d’une portée dissuasive, d’une forme simple en poinçon et de clous arrimant la main à la hampe, elle permet de traverser quasiment toutes les armures hormis les plus épaisses. Sa tête quadrangulaire, retrouvée indifféremment du VIII au XIXème siècle, lui permet de “passer” en reconstitution sur de nombreuses époques. Taille totale / Taille tête : 247 / 34cmSiècles: VIII-XIXèmePrix:   150€Tous nos prix sont affichés hors frais de port. Commander [...]Lire la suite…
Forgé dans une fourche de levage brisée. La section carrée creuse offre un motif plutôt élégant. [...]Lire la suite…
Différents talons d’armes longues, historique ou non. [...]Lire la suite…
Un chandelier de fer comme disaient les Flamands. Utile pour percer, cogner et fracasser. Une arme pour délicats en quelques sorte. [...]Lire la suite…
Encore une ! La famille des Sacquebute est décidément fort vaste. D’autres viendrons sûrement. [...]Lire la suite…
C’est la plus petite source de guisarme que j’ai pu trouver. De fait, elle est terriblement rapide et tranchante. [...]Lire la suite…
De simple douilles étirées en pointes, en crochet ou encore coupées en talon plat. Très utile pour planter un étendard en terre,  disposer les hast en “tipis” et même compléter un arsenal comme arme secondaire à votre hast. [...]Lire la suite…
Une serpe paysanne remontée en hast de guerre grâce à deux frètes. Un fort estoc a été soudé à chaud au dos de la lame. [...]Lire la suite…
Celle là est la copie quasi conforme du hachoir de boucher retrouvé à Parnes dans l’Oise. Je l’ai monté en arme d’hast, pour la blague disons. [...]Lire la suite…
Un deuxième système de ressort anti-retour pour attrape-coquin. [...]Lire la suite…
Un couteau de brèche très léger et rapide. Sa lame triangulaire permet une rigidité et une qualité d’estoc et de taille parfaite contre un adversaire en armure légère. Sa légèreté permet quant à elle d’exploiter les faiblesses d’une armure plus lourd. Avec assez d’entraînement, l’utilisation à une main est possible mais plus complexe. [...]Lire la suite…
Une arme très répandue dans les rangs Flamands durant les derniers siècles du moyen-âge. [...]Lire la suite…
Une guisarme petite version. Très rapide et tranchante, elle est redoutable en duel et sur le champs de bataille. [...]Lire la suite…
Une guisarme grand modèle. 75 cm de lame affûtée et pointue. De quoi faire un carnage dans les rangs adverses. [...]Lire la suite…
La reconstitution d’un rochet allemand à placer au bout de la hampe d’une lance de joute. [...]Lire la suite…
L’attrape-Coquin fut utilisé sur la toute fin du Moyen-Âge par les milices urbaines pour l’appréhension des contrevenants mais aussi, plus rarement, sur les champs de bataille. Une fois autour du cou de la cible, il fallait une grande force ou un dispositif spécial pour s’en défaire. Des outils de ce genre sont encore utilisés aujourd’hui, notamment pour le transfert des prisonniers dangereux. Ce modèle est inspiré de l’attrape-coquin exposé au Higgins Armory Museum. [...]Lire la suite…